Dimanche 19 Janvier 2014 Cascade de Glace « La Daille »

23 janvier 2014

Cette sortie, sous le signe initiation cascade de glace, a commencé à la maison avec les prises d’info sur les conditions de cascades, la météo, et des participants.

Et oui les sorties sont toujours tributaires de ces 3 facteurs, les cascades qui sont éphémères, la météo et le BRA (bulletin risque avalanche, les cascades ou leur approche / retour sont particulièrement sujettes aux avalanches), et les participants pour caller le choix de la cascade et le matos nécessaire (cordes, broches, crampons, piolets).

Ce dimanche, pas beaucoup de cascades faciles en condition, la daille est bien, mais les pentes supérieures pour la descente sont surement plaquées (vent le samedi), météo du jour maussade, côté avalanche c’est risque 3 (risque marqué) (BRA : L’activité avalancheuse est significative, 20 à 30 avalanches quotidiennes signalées en Savoie. Les récentes coupes de neige montrent un manteau neigeux qui se réchauffe « dangereusement », surtout dans les couches profondes où se trouvent actuellement les « gobelets ». Ceci n’est pas très bon pour la stabilité du manteau neigeux, d’autant plus qu’il fait très doux et que la neige de surface s’humidifie. En dessous de 2000 à 2200 mètres, manteau neigeux en cours d’humidification et de réchauffement, possibilité de départs naturels jusqu’au terrain ou sur 60/80cm, y compris dans les pentes nord.).

Nous voilà donc parti avec Anne et Pat pour Val d’Isère, la température 4°C n’est pas top pour la cascade, mais c’est une grosse cascade qui peut supporter plusieurs jours de redoux.

Approche dans plus de 30cm de poudre, on décide de ne pas sortir, et de rester sur le premier rideau, haut de 50m.

Au bout de la première longueur en 3, Anne y prend goût même si les bras crient repos, elle grimpe avec Pat à ses côtés pour la guider dans ses positions, ses ancrages, c’est le luxe d’être 2 encadrants pour une belle participante.

Puis on va à droite du rideau c’est plus raide et au bout de la 3ème longueur, elle a pigé, vise mieux, du coup libère les bras. Malgré tout on décide d’arrêter, on est sans cesse arrosé par de petites coulées, et comme on en a fait le tour, il nous reste un peu de temps, on va visiter le coin et voir la gueule des cascades du bas.

On annonçait une journée maussade, au final une journée bien sympathique.

Fred

P1090031a

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *